RECHERCHER

Patrimoine religieux

manifestations

Chant de l'Ange, Spectacle Jeune Public

Pleyben

Chant de l'Ange, un spectacle proposé par la Compagnie Incarnat. Le chant de l'ange est un voyage...

17/10/2018 En savoir +

Fest-Noz

Châteaulin

Fest-Noz. Dès 20h pour les enfants, Divuz. A partir e 21h, Bodenes-Le Gall-Soubigou,...

20/10/2018 En savoir +

Concert de William Z. Villain et Sarah Mc Coy

Châteaulin

William Z. Villain, un nom qui sonne tout autant que sa musique. Originaire du Wisconsin, cet...

20/10/2018 En savoir +

APPEL DIRECT

Une question, besoin d’information ? Contactez-nous !

02 98 81 27 37

Pleyben – Enclos paroissial

En 1548, Henri II, Roi de France accorde à la Fabrique de Pleyben, le droit d’organiser 4 grandes foires provinciales et une foire mensuelle locale. Nous sommes alors dans l’âge d’or de la Bretagne, le commerce est prospère et les foires apportent beaucoup d’argent dans les caisses de la Fabrique. Il leur est donc permis d’envisager la construction d’une belle église, reflet de leur piété, de leur fierté et de la richesse des paroissiens. De ses siècles dorés, du XVI ème au XVII ème siècles, Pleyben a hérité d’un enclos paroissial qui impressionne par ses dimensions et sa richesse. Il se compose d’une église pourvue d’une sacristie, d’un porche, d’un ossuaire, d’un calvaire et d’un mur d’enceinte ou se marient les styles Gothiques, Renaissance et Beaumanoir. En 1555, c’est la construction du calvaire. Il sera plus tard déplacé (1738 et 1743) et rehaussé. C’est à cette période qu’il acquiert son architecture, si caractéristique, en arc de triomphe à quatre éperons.
Une trentaine de tableaux sont représentés sur la partie haute du monument. Il est l’un des sept calvaires monumentaux de Bretagne.
Datant du XV ème siècle, l’ossuaire de style gothique a été dévolu, depuis la Révolution, à plusieurs fonctions : école, centre de soins, bureau de poste… il abrite aujourd’hui un musée d’art local tenu par les bénévoles de la paroisse et ouvert en saison estivale où les visiteurs de passage peuvent découvrir des statues et pièces retrouvées au moment de la restauration des édifices et quelques objets de la vie quotidienne pleybennoise du début du siècle. A proximité de l’ossuaire se trouve une croix de sel. L’église a été construite en 3 grandes périodes. La partie centrale en gothique flamboyant finissant date de 1564-1571. A l’intérieur, vous remarquerez les singulières sablières, des orgues de facture Dallam, des retables baroques et des vitraux dont le plus ancien, la maîtresse vitre du XVI ème siècle représente la passion. Son porche orné d’une statuaire intéressante des 12 apôtres et d’une annonciation encadrant encadrant St Germain, patron de la paroisse a été bâti entre 1586 et 1591. Une sacristie de style classique, en grès vert, vient parachever cet ensemble vers 1719. Son dôme central est surmonté d’un lanternon et entouré d’absidioles. Elle est remarquable par l’assemblage des pierres et le travail de maîtrise de la lumière. Dans l’enclos, on peut également découvrir une porte des morts (1725) avec une trinité et une pieta… C’est la limite du sacré et du profane.

Informations utiles

Visite guidée possible tout au long de l’année sur demande

Renseignement au bureau de Pleyben (d’avril à septembre) au 02 98 26 71 05 ou au 02 98 81 27 37 (hors saison)
Vous pouvez également en profiter pour découvrir l’une des 7 chapelles de cette jolie paroisse !

Renseignements : Presbytère de Pleyben au 02 98 26 60 11 ou en mairie au 02 98 26 68 11

Localisation :

Galerie photo :

AGENDA - Les prochains rendez-vous

Chant de l'Ange, Spectacle Jeune Public

Chant de l'Ange, Spectacle Jeune Public

Chant de l'Ange, un spectacle proposé par la Compagnie Incarnat. Le chant de l'ange est un voyage visuel et sonore au coeur de l'enfance faisant...

Fest-Noz

Fest-Noz

Fest-Noz. Dès 20h pour les enfants, Divuz. A partir e 21h, Bodenes-Le Gall-Soubigou, Campo-Boulic-Tanguy (trio issu de Koudask), Le Corre-Fustec et...

Concert de William Z. Villain et Sarah Mc Coy

Concert de William Z. Villain et Sarah Mc Coy

William Z. Villain, un nom qui sonne tout autant que sa musique. Originaire du Wisconsin, cet amateur de chats, maraîchers bio à ses heures...

logo des Offices de Tourisme de France-QUADRIlogo-fan-de-bretagne