RECHERCHER

Patrimoine religieux

manifestations

Atelier écriture au porte-plume

Trégarvan

Pleins et déliés, écriture au porte-plume et à l?encre violette. Tarif : 1? en sus du droit...

27/04/2017 En savoir +

Atelier écriture au porte-plume

Trégarvan

Pleins et déliés, écriture au porte-plume et à l?encre violette. Tarif : 1? en sus du droit...

28/04/2017 En savoir +

Soirée crêpes

Plonévez-Porzay

Crêpes à volonté à partir de 19h Adultes / enfant de +10 ans : 10 ? Kir breton ou jus de...

29/04/2017 En savoir +

APPEL DIRECT

Une question, besoin d’information ? Contactez-nous !

02 98 81 27 37

Notre patrimoine religieux

Présentation

Nous sommes ravis de vous accueillir sur notre territoire, heureux mariage de la terre et de la mer. Situé dans le fond de la Baie de Douarnenez, il est composé du Bassin de l’Aulne et de la région du Porzay qui regroupent, à eux deux, onze communes. Une Bretagne en miniature !
Au Ve siècle, la Bretagne est christianisée par les Bretons d’Outre-Manche, qui fondent les paroisses et enracinent la foi chrétienne en Terre d‘Armorique. La Bretagne devenue chrétienne voit naître une multitude de paroisses dont le suffixe breton est « ploe, plo, plou » (le nom varie  entre le Nord et le Sud du Finistère). Ces premières paroisses, dites « primitives », se créent entre le Ve et le Xe siècle, faisant du Moyen Âge, l’âge d’or de la construction des églises et chapelles, calvaires et fontaines sacrées et de la naissance des pardons. Saint Corentin, ermite de la forêt du Névet qui s’étendait jusqu’au Menez-Hom, est  le saint fondateur du Porzay. Saint Idunet, quant à lui, offre les territoires du Bassin de l’Aulne au fondateur de l’abbaye bénédictine de Landévennec, saint Guénolé, lorsqu’il devient son disciple. Notre territoire, riche d’un patrimoine religieux incomparable, vous offrira la découverte d’édifices de style gothique, témoignant de l’essor de l’art religieux du XVIe  dans l’ancien évêché de Cornouaille. Aujourd’hui, toutes nos  églises et chapelles sont rattachées au diocèse de Quimper et Léon depuis le Concordat de 1801. Nous vous invitons à partir à leur découverte, par une visite ou bien lors de leurs traditionnels pardons…

Nos églises et chapelles

Cast/Kast

Cast doit probablement son nom à l’important Castrum romain (poste militaire) qui, à l’époque gallo romaine, surveillait les voies stratégiques menant vers Quimper et Crozon. De cette époque, la commune ne garde que la voie romaine qui la traverse dans sa partie Est. La paroisse fut créée en 1386 lors du démembrement de celle de Plonévez-Porzay.  Selon la légende, une grande partie de la commune de Cast serait cernée d’un mur appelé « Muraille du Parc au Duc » ou « Mur du  Diable » édifié au XIIIe siècle.

 

Châteaulin/Kastellin

Déjà habité depuis la Préhistoire, c’est un ermitage qui aurait fait naître Châteaulin où fut fondé un prieuré dédié à Saint Idunet au XIe siècle, et nommé Loc-Idunet. Au Xe siècle, vient se greffer un château sur la montagne  nommée Nin, « Castel de Nin » (en breton, « château de Nin »), malheureusement détruit au XIVe siècle et qui a donné son nom à la commune.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAchapelle-notre-damechapelle-losparseglise-st-idunet

 

 

Dinéault/Dineol

Déjà peuplé au Néolithique, le territoire se voit nommé Dinéault (« din », la colline fortifiée et « heol » le soleil, en breton) au XIe siècle, et est donné en prieuré à l’abbaye de Landévennec. En 1913, un agriculteur y a retrouvé une statue d’époque gallo-romaine qui représenterait la déesse celte Bélisama, devenue Brigit, déesse universelle des celtes. Cela semble confirmer la sacralisation celtique du Menez-Hom qui, autrefois point stratégique, permettait aux vigies de signaler les dangers en allumant des brasiers.

  • Eglise paroissiale Sainte-Marie-Madeleine – En savoir +chapelle-st-exupereglise-ste-marie-madeleine
  • Chapelle Sant Dispar (Saint-Exuper) – En savoir +

 

 

Ploéven/Ploeven

Englobé à l’origine par Plomodiern, le territoire de Ploéven se détacha avec l’arrivée des nouveaux immigrants de Grande Bretagne qui fondèrent ainsi une paroisse dont Even, ermite local, devint le saint patron. Elle était alors la plus grande paroisse du Porzay et l’une des plus anciennement peuplée, à en croire ses vestiges mégalithiques, comme cette stèle de l’Âge du Fer (450 avant J-C)  encore appelée « fuseau » ou « quenouille ».

 

Plomodiern/Ploudiern

Ce nom signifie peut être  » la paroisse de Modiern », un saint originaire du Pays de Galles. Au cours des siècles, il aurait été supplanté par saint Hervé,  identifié à  Saint Mahouarn (Houarné en breton), dans la dévotion des fidèles et serait devenu le patron de la paroisse. Puisqu’elle abritait l’ermitage de saint Corentin, Plomodiern est la plus ancienne paroisse du Porzay, qui englobait à l’origine Saint -Nic et demeura longtemps le centre religieux du Porzay.

chapelle-st-suliauchapelle-ste-marie-du-menez-homchapelle-st-corentinchapelle-saint-sebastieneglise-st-mahouarn

 

 

Plonévez-Porzay/Plonevez-Porzhe

Ancrée dans la Baie de Douarnenez, la paroisse de Plonévez-Porzay (du breton, « plo », paroisse et « nevez », nouveau) est créée au IXe siècle, au détriment de celle de Ploéven. C’est l’une des dernières paroisses du Porzay, elle serait située au carrefour de deux voies romaines. Selon la légende, Gradlon, Roi de Cornouaille, aurait offert les terres de La Palud à Saint Guénolé pour le culte de Sainte Anne,  patronne de la Bretagne.

 

 

Port-Launay/Meilh Ar Vern

Port-Launay est une commune créée en 1840. Son nom breton provient de deux moulins et d’une scierie (En effet, Meilh (1639) = moulin et Vern = aulnes, aulnaie). Cette ancienne chapelle de Saint-Ségal est devenue paroisse le 14 août 1847. C’est par son « port maritime » déjà installé au XVIe siècle et l’importance de son trafic que cette commune s’est fait connaître.

 

 

Saint-Coulitz/Sant Kouled

La paroisse est née au XIIe siècle. Au XIIIsiècle, elle était le centre administratif du Parc au Duc et jusqu’au XVIe siècle, elle fut réputée pour ses forges fabriquant des     canons et des boulets pour la marine royale. L’usine hydro-électrique, construite en 1886, fit de Châteaulin, la  première ville électrifiée de l’Ouest et la troisième ville électrifiée de France.

  • Eglise paroissiale Saint-Coulitz – En savoir +chapelle-st-laurenteglise-st-coulitz
  • Chapelle Saint-Laurent (Chapelle de Troboa) – En savoir +

 

 

Saint-Nic/Sant Vig

On estime la création de la paroisse au Ve siècle, alors que le nom Saint-Nic n’apparaît dans les écrits qu’au XIe siècle. Très tôt peuplée, la commune, dite l’un des premiers foyers druidiques, abrite quelques vestiges mégalithiques, comme le dolmen de Menez-Lié.

 

 

Trégarvan/Tregarvan

Trégarvan ne devint commune que tardivement, en 1792. Cette ancienne trève d’Argol fut érigée en paroisse en 1841. Son patron est saint Budoc,  le maître spirituel de saint Guénolé, le futur fondateur de l’Abbaye de Landévennec. Son nom vient du breton « Treb » (village) et « Garvan » (cours d’eau).

 

 

 

 

Localisation :

Galerie photo :

AGENDA - Les prochains rendez-vous

Atelier écriture au porte-plume

Atelier écriture au porte-plume

Pleins et déliés, écriture au porte-plume et à l?encre violette. Tarif : 1? en sus du droit d?entrée au musée.

Atelier écriture au porte-plume

Atelier écriture au porte-plume

Pleins et déliés, écriture au porte-plume et à l?encre violette. Tarif : 1? en sus du droit d?entrée au musée.

Soirée crêpes

Soirée crêpes

Crêpes à volonté à partir de 19h Adultes / enfant de +10 ans : 10 ? Kir breton ou jus de pomme + crêpes à volonté Enfant de 3 à 5 ans :...

logo des Offices de Tourisme de France-QUADRIlogo-fan-de-bretagne